Stade Montois Rugby utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Zoom sur ... Perpignan

Date du match : Dimanche 1er février 2015

Stade Guy Boniface, 15h00

 

Diffusion du match : Radio Bleu Gascogne, le direct dans Bleu Sports à partir de 14h45  avec Pierre Albert Blain, en cliquant   ICI

 

Arbitres du match :

  • Arbitre central :   Stéphane BOYER (Midi Pyrénées) Voir sa fiche  ICI
  • Juges de touche : Thierry MALLET (Drôme Ardêche) et Jean Claude LABARBE (Alpes)
  • Juges d'en but : Philippe DEHEZ (Armagnac-Bigorre) et Ascencio GARCIA (Languedoc)
  • 4ème et 5ème arbitres : Aurélien LALOO et Christophe DUBOIS

 

Météo prévue : cliquez sur ce lien

USAP : fondé en 1902

Entraineurs : Alain Hyardet (directeur sportif), Grégory Patat (avants), Francois Gelez (3/4)

Effectif : Cliquez  ICI 

Couleurs : sang et or

Stade : Stade Aimé Giral, Allée Aimé Giral, 66000 Perpignan, voir le stade, son histoire et son emplacement ou comment s'y rendre

Site officiel du club : http://www.usap.fr/accueil.php

Site/Forum des supporters : http://www.usap-forum.com

 

 

Bon déplacement aux supporters de Perpignan

qui nous rendront visite ce dimanche.

 

Vous pouvez retrouver des images du match des montois à Bourgoin en liquant  ICI 

 

La ville et le club

La ville de Perpignan, préfecture du département des Pyrénées Orientales, compte 120.000 habitants pour une unité urbaine comprenant plus de 190.000 habitants. Cette cité méditerranéenne, typique et ancrée dans son terroir, est la deuxième ville du Languedoc-Roussillon après Montpellier. Située sur un nœud routier et ferroviaire important en direction de l’Espagne, elle est marquée par l’histoire et son origine remonte à la fin du 1er millénaire. La ville appartenait au Royaume de Majorque et se fortifia progressivement face au Royaume de France. La ville sera néanmoins conquise par Louis XIII en 1642 et le Roussillon est alors rattaché au Royaume de France en 1659. Vauban en fera une citadelle « imprenable » mais la municipalité démolira hélas l’ensemble de l’ouvrage au début du XX° siècle. Il ne reste plus de cette vieille ville aujourd’hui que le Castillet ou le Palais des Rois de Majorque, la loge de mer, le palais de la députation, la cathédrale St Jean Baptistele Campo Santo, le Palais des Corts …  La ville sera bien sur marquée par la révolte vigneronne du midi en 1907.

Le XX° siècle verra la cité se développer au niveau démographique en passant de 35.000 à 120.000 habitants. C’est une ville de mixité issue des mouvements migratoires. Elle est devenue un centre universitaire de 10.000 étudiants avec un déclin progressif de l’industrie et un essor du tertiaire. La ville y a installé aussi le plus gros centre de logistique de fruits et légumes d’Europe.

L’Usap ou Union Sportive Arlequins Perpignanais est un club mythique et très ancien du rugby français. Le rugby est apparu en effet dès la fin du XIX°/début XX° à Perpignan dans divers clubs (dont l'Association Sportive perpignanaise en 1902, ancêtre du club). Très tôt, la ville se distingue par ses bons résultats, dans le monde universitaire ou entre clubs. La ville accède à l’élite en 1911 après son titre de seconde division contre Dole. Elle ne quittera plus cette 1ère division jusqu’à la descente de la fin de saison dernière.

Après un échec en demi finale en 1913, Perpignan (qui n’est pas encore l’USAP) remporte son 1er titre contre Tarbes (8/7). C’est Aimé Giral, qui décèdera ensuite au front pendant la Grande Guerre, qui passera la transformation victorieuse.

Après le 1er conflit mondial, les 2 clubs de Perpignan (ASP er SOP) fusionnent en mémoire aux nombreux joueurs décédés mais il existe encore d’autres clubs à Perpignan dont les Arlequins Club Perpignanais. La fusion donne naissance à l’Union Sportive Perpignanaise qui devient de nouveau champion de France contre Toulouse en 1921. L’équipe jouera 3 finales consécutives en 1924/25/26 et en gagnera une en 1925 avec un 3ème titre de champion de France. Après un désaccord, l’entraineur et de nombreux joueurs partent dans un grand club de l’époque, Quillan (ville phare de l’industrie du chapeau), non loin de Perpignan et qui fut champion de France en 1928/29/30. C’était d’ailleurs la 1ère véritable équipe professionnelle à l’époque.

En 1933, les 2 clubs perpignanais dépossédés de leurs meilleurs joueurs décident de fusionner. L’USAP apparait (de même que le XIII catalan qui entretiendra la rivalité sans fin entre le 13 et le 15).

L’USAP gagne un 1er titre de challenge Y. du Manoir en 1935. Le club perd la finale du championnat contre Biarritz mais prendra sa revanche contre le même club et redeviendra champion de France pour la 4ème fois en 1938. De même, l'équipe réussira pendant la guerre a remporter son 5ème titre contre Bayonne, en 1944 .

Après guerre, l’USAP parviendra à atteindre plusieurs fois les demi-finales ou la finale et remporte son 6ème titre en 1955. La suite sera beaucoup plus difficile et le club retombe dans l’anonymat dans les années 50/60. Le club parviendra à atteindre la finale contre le grand Béziers en 1977 mais s’incline. La suite reste très inégale dans les années 80/90 même si l’équipe remporte son 1er trophée depuis 1955 avec un challenge Y. du Manoir en 1995 face à Montferrand.

Le rugby entre alors dans le professionnalisme à la fin des années 90. Le club atteint la finale du championnat contre le Stade Français mais est défait 38/20. Perpignan joue régulièrement la coupe d’Europe et perdra sa finale contre Toulouse en 2003 par 22 pts à 17. Enfin, après tant d’années de disette, le club redeviendra champion de France pour la 7ème fois en 2009 en battant Clermont en finale par 22 pts à 13 (le dernier titre daté de 1955 !). Cette victoire en fait le 6ème club le plus titré de France. Ce fut une immense joie pour le peuple catalan. Dans le même temps et depuis 2004, le club a signé un partenariat avec le Barça et joue de temps en temps, des matchs délocalisés à Barcelone.

Les aventures du club hélas vont se dégrader au début des années 2010. L’effectif pourtant étoffé ne pourra faire face aux contraintes d’un championnat toujours plus exigeant et après plus d’un siècle de présence au plus haut niveau, la fin de la saison 2013/2014 se soldera par une descente dans les 10 dernières minutes du championnat …. avec le sauvetage d’Oyonnax à Brive à la fin du match (point de bonus défensif obtenu in extremis).

 

Le contexte et l'enjeu du match

Le Stade Montois revient avec un pt de bonus défensif de Bourgoin, obtenu en toute fin de match, mais ce déplacement a encore été difficile. Le bloc de la reprise 2015 se solde par 3 résultats décevants avec les défaites de Massy et Bourgoin à l'extérieur qui sont pourtant des équipes de bas de tableau et la défaite à domicile contre Agen.

Deux matchs compliqués de haut de tableau nous attendent désormais avec la réception de Perpignan puis le déplacement d'Albi. Les perpignanais viennent de souffrir pour se défaire de Tarbes à domicile. En ne l'emportant que par 23 pts à 19, ils permettent à leurs visiteurs de repartir avec un pt de bonus défensif limité (voir le résumé du match en cliquant  ICI) ... Cela dit, l'essentiel demeure puisque le club des Pyrénées Orientales demeure 3ème avec 50 pts, à 2 pts de Biarritz et reste encore dans les clous pour une accueillir une demi-finale à domicile.

Nous espérons tous que le groupe saura se sublimer pour affronter dans ce match de gala, l'ancien pensionnaire du Top 14 et ainsi enrailler cette dynamique qui nous a vu perdre 4 de nos 5 derniers matchs ...

A défaut, ce bloc sera celui des illusions perdues ...