Les actualites du club
04/10/2012 - Interview Joan CAUDULLO

SMR : Tout d'abord Joan, peux tu te présenter aux supporters et nous expliquer ton parcours sportif ?

Joan CAUDULLO : J'ai d'abord débuté le rugby à l'âge de 8 ans à Jacou, un petit club à côté de Montpellier, puis j'ai rejoint les rangs de Montpellier vers mes 15 ans. Je suis ensuite toujours resté dans ce club où je suis devenu joueur professionnel en 2003. J'ai été positionné dans la 3èmeligne de Montpellier jusqu'en Espoir puis vu ma taille moyenne  pour pas dire « petite », j'ai ensuite joué au poste de Talonneur, un poste qui m'a plu car tu es obligé d'être constamment au combat ainsi que le fait d'être à un poste de leadership.

 

SMR : Depuis ce début de saison, tu es à Mont de Marsan. Comment trouves tu ce club et cette ville ?

J.C : Ici, les gens vivent pour le rugby, les couleurs du Stade Montois Rugby sont portées dans toute la ville. C'est sûr que Montpellier est une grande ville avec un nouveau stade avec des infrastructures de très haut niveau mais il y a moins de ferveur qu'à Mont de Marsan. Le fonctionnement de ce club est incroyable, la manière d'arriver à optimiser au maximum les ressources et infrastructures disponibles afin que les joueurs se sentent le mieux possible. C'est une des raisons de la réussite sportive de ce club depuis 5 ans avec notamment 2 montées en Top 14, cela prouve bien qu'il y a quelque chose à part au Stade Montois Rugby. D'un point de vue plus personnel, ma famille et moi, nous nous sentons vraiment bien à Mont de Marsan, ce qui me donne réellement l'envie de rester le plus longtemps possible ici.

 

SMR : Toi qui connais bien ce championnat de rugby Top 14, quel est ton analyse du début de saison du Stade Montois Rugby Pro ?

J.C : Je pense que l'on ne mérite pas d'avoir 0 point aujourd'hui au vu de ce que l'on produit sur le terrain. On fait tous les efforts possibles pour prendre nos premiers points chaque week-end et nous allons tout faire une fois de plus contre le Stade Français pour débloquer notre compteur et enfin démarrer notre championnat. Contrairement à d'autres clubs où une crise interne aurait déjà éclaté je suis dans un groupe d'une solidarité exemplaire, une vraie bande de copains où tout le monde s'apprécie. C'est indéniable, l'esprit d'équipe et la qualité de vie de ce groupe sont ses plus grandes forces et il est vraiment facile de s'intégrer dans ce groupe. Depuis que je suis dans ce club, je comprends mieux ses bons résultats sur la durée. Aujourd'hui en Top 14, il faut continuer à croire en nous et les résultats tourneront vite en notre faveur.


SMR : Qu'a-t-il manqué pour toi aux Jaunes et Noirs pour obtenir la victoire lors des 6 premières journées ?

J.C : C'est sûr qu'il y a toujours une petite part de chance à un moment mais cela ne fait pas tout. Il faut que l'on soit encore plus réaliste surtout lorsque des points s'offrent à nous. A ce niveau, tous les détails comptent et nous nous devons d'être à 100% tout le temps et même quand on est à 100%, la tâche reste compliquée. On l'a vu, nos adversaires ne nous ferons aucun cadeau alors à nous de leur arracher les points. Nous avons vu que nous sommes capables de rivaliser avec les meilleurs de ce championnat et de réaliser des gros matchs.

 

SMR : La rencontre d'aujourd'hui oppose les parisiens du Stade Français au Stade Montois Rugby. Les Parisiens ont effectué une très belle rencontre le week-end dernier à Clermont en perdant dans les dernières minutes. Quels vont être les ingrédients pour battre cette équipe habituée du Top 14 ?

J.C : Nous savons déjà que toutes les équipes qui viendront à Guy Boniface vont venir pour prendre des points alors à nous de nous focaliser sur notre jeu et nos points forts pour rivaliser. Il faudra une fois de plus être prêt pour jouer 80 minutes face à une équipe physique composée de très bons joueurs. Le week end dernier des joueurs ont enfin refoulé la pelouse et ont montré que le staff peut compter sur eux. La fraîcheur physique des joueurs sera de plus en plus importante tout au long de la saison.

 

SMR : Toi qui nous parle de fraicheur physique, avec les blessures de Cyriel Blanchard et d' Ephraïm Taukafa, arrives tu à tenir le coup ?

J.C : Pour le moment tout va bien, même si j'attends aussi que les copains du talon reviennent. Je tiens tout de même à souligner que Thomas Bordes a répondu présent lors de ses présences sur le terrain, ce qui prouve une fois de plus la qualité de la formation montoise car je pense que Thomas est un joueur d'avenir. Enfin Pieter, qui peut évoluer aux deux postes (Talonneur et pilier droit) reste lui un combattant hors pair et je sais ce que je dis pour avoir déjà joué contre lui. Il est vrai que la concurrence entre joueurs qui s'apprécient ne peut que amener du positif pour le groupe alors vivement que Cyriel et Ephraïm reviennent sur le terrain.

 

SMR : As-tu un message à faire passer ?

J.C : Je tiens à dire aux supporters que ce qu'ils font est formidable et qu'ils ne doivent surtout pas arrêter. Nous avons besoin d'eux.  Pour venir d'un club où les personnes dans le stade sont plus des spectateurs que des supporters, je peux affirmer, qu'ici, il n'y a que des vrais supporters amoureux d'un maillot. Un maillot qu'ils mouillent tous les week- end à domicile comme à l'extérieur. Je tiens à leur dire que nous faisons tout pour leur rendre le sourire le plus rapidement possible et je l'espère de tout cœur, qu'ils l'auront après la rencontre de ce soir.

SAM
03
MAI
2014
18H30
PAU
STADE MONTOIS