Les actualites du club
06/11/2012 - A la rencontre du sport et de la mémoire
A la veille des commémorations du 11 novembre 2012, le Stade Montois s'associe aux manifestations qui se dérouleront dimanche dans toutes les villes et les villages des Landes au travers d'un geste inédit dans le milieu du sport professionnel. Les joueurs porteront sur leur maillot, le Bleuet de France, lors de la 11ème journée de Top 14 face à face au Racing Métro.
Porter le Bleuet de France, c'est dire « je me souviens ». Je me souviens non seulement des anciens du club qui sont morts lors du premier grand conflit mondial mais aussi de tous les autres, au premier rang desquels mes propres ascendants, car rares sont les familles qui ont été épargnées par cette tragédie. Il  suffit d'ailleurs de se pencher sur le monument aux Morts de sa commune, voire celui du lycée Victor Duruy pour y retrouver bien souvent un patronyme familier…

L'association de la mémoire des combattants de la Grande Guerre et du milieu sportif et plus particulièrement du rugby s'explique par une histoire et des valeurs communes qui animaient les poilus dans les tranchées. Qu'ils jouent au rugby, qu'ils manient le hapchot ou la pioche tous avaient à l'esprit la solidarité, l'esprit d'équipe, le don de soi, le combat, le sacrifice… Des valeurs toujours présentes chez les joueurs d'aujourd'hui.

Ainsi les rugbymen landais tout comme leurs homologues aquitains de Top 14 et de Pro D2 ont répondu favorablement à la proposition de la mission mémoire Aquitaine de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre de porter le Bleuet de France pour rendre hommage à leurs glorieux aînés Morts pour la France. Les noms des joueurs des boutons d'or tels que Henri Tachoires, Robert Bordenave, Amédée Baylac Urbain Lamorère, Jean Lasserre, Louis Dupuch, Jean Loustau ou René Vielle, nous rappellent le lourd tribut versé par les joueurs montois lors de la Première Guerre mondiale.

Nous ne les oublions pas !


L'Œuvre Nationale du Bleuet de France

Depuis plus de 75 ans, les fonds collectés par l'Œuvre Nationale du Bleuet participent à :

-L'amélioration du quotidien de plusieurs milliers d'anciens combattants, de victimes de guerre ou d'attentats d'hier et d'aujourd'hui en difficulté.
-L'éveil de la conscience citoyenne des générations futures. Des manifestations mémorio-culturelles ont été financées dans toute la France pour transmettre la Mémoire combattante aux jeunes générations : expositions, représentations théâtrales et cinématographiques, voyages pédagogiques sur les Hauts lieux de notre histoire… Autant de projets nécessaires à l'éducation civique de nos jeunes concitoyens.

Rappel historique :

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le Président des Mutilés de France, Louis Fontenaille, propose la création d'une fleur de tissu destinée à :
- Honorer les morts pour la patrie à travers un symbole reconnu par l'opinion publique,
- Recueillir par la vente de la fleur des fonds pour développer la solidarité au profit du monde combattant,
- Procurer un travail aux invalides de guerre en leur confiant la confection de ce symbole.

Le projet n'aboutira qu'en 1925, à la suite de la création du coquelicot des Flandres « Flanders Poppy » par la British Royal Legion, la section féminine française de la Fédération interalliée des Anciens Combattants reprend le projet à son compte et propose de donner un frère au « Poppy »: le Bleuet.

Trois raisons expliquent ce choix :
- Une raison historique, fin 1914 les jeunes combattants qui arrivaient au combat avec le nouvel uniforme bleu de l'armée française  étaient surnommés « les bleuets » par leurs aînés, encore en uniforme rouge garance.
- Une raison de proximité, le bleuet est, après le coquelicot, la seconde fleur sauvage qui poussait sur les anciens champs de bataille.
- Une raison symbolique, la couleur bleue est une des couleurs de la Nation française.

La Générale Malleterre-Niox et Madame Lenhardt, infirmière, créent dès lors un atelier à l'Institution nationale des Invalides dans lequel les pensionnaires viennent produire la fleur en papier.

Aujourd'hui, les dons recueillis au cours des collectes officielles servent principalement à apporter des aides concrètes et rapides aux plus défavorisés.

Ne les oublions pas !

+ d'infos sur le Bleuet de France : www.bleuetdefrance.fr
+ d'infos sur l'ONACVG : www.onac-vg.fr


DIM
07
SEPT
2014
15H00
BIARRITZ
STADE MONTOIS