Club / Historique
« Un Palmarès »
Champion de France dont une victoire face à Dax en 1963 (9-6) dans un fratricide derby des Landes. Auparavant, les Montois avaient donc essuyé trois échecs en finale : en 1949 face à Castres (14-3), en 1953 contre Lourdes (21-16) et enfin, en 1959 devant le Racing Club de France (8-3).
« Une Formation »
Fort d’une école de Rugby connue et respectée, Mont de Marsan a également brillé par le biais de ces équipes de jeunes (cadets, juniors et réserve) dont le dernier trophée remontait à 1992 jusqu’au titre de Champion de France remporté par l’équipe Crabos en 2008.
« Un état d’esprit »
Existant depuis maintenant plus de quatre-vingts ans, le Stade Montois, club phare des Landes, a connu une réussite exemplaire grâce au dévouement de ses dirigeants et notamment de Camille Pedarre, Président trente ans durant (de 1946 à 1976).
C’est à cette époque que naît le fameux « rugby champagne », envié par les clubs de France et de Navarre. Au fil des générations , les couleurs du « Stade » seront portées haut et fort sur les cinq continents par de nombreux internationaux tels Amestoy, les Frères Boniface, Carrère, Carpentier, Darrouy, Dauga, Lacroix, Pascalin, Rodriguez, sans oublier le petit dernier, Dal Maso.
« Une régularité dans le haut niveau »
La saison 2002/2003 voit le retour du Stade Montois en Elite du Championnat de France de rugby (Top 16) avant une descente en Pro D2 la saison d’après. Il faudra attendre le 21 juin 2008 à Limoges pour assister à un match d’anthologie qui fait date dans l’histoire du club : face à une prestigieuse équipe du Racing Métro 92, composée d’une pléiade d’anciens joueurs du Top 14, le Stade Montois s’imposera 32/23 devant un public tout acquis à sa cause. Il accédera ainsi de nouveau à l’élite du rugby français pour une saison de Top 14. Cette année 2008/2009 fut alors difficile sur le plan comptable (5 victoires sur l’ensemble de la saison) mais toutefois enrichissante sur le plan sportif. Les Jaune et Noir se sont fait respecter sur tous les terrains de France et ont été reconnus comme une des équipes les plus « joueuse » du Championnat. Cette saison au plus haut niveau a également permis de faire évoluer la structure du club avec la construction de loges et l’équipement de la tribune centrale en coques en plastique d’un grand confort pour les spectateurs. De même, le club poursuivra pendant les années qui suivent sa modernisation avec la construction de nouveaux vestiaires.


Au niveau sportif, le club alternera ensuite plusieurs saisons de très haut niveau avec une ½ finale perdue à Albi en mai 2011 (après prolongation) puis une finale d’accession gagnée contre Pau, au Stade Chaban Delmas à Bordeaux, en mai 2012. La saison de Top 14 2012/2013 fut difficile mais le Stade Montois fera honneur à la ville en perdant de nombreux matchs par un score étriqué et en offrant à son public, courage, vaillance et un fond de jeu reconnu partout. La saison 2013/2014 fut celle de la redescente en Pro D2. Année de transition, elle fut compliquée à gérer mais la deuxième partie du championnat réussie laisse penser que cette saison 2014/2015 peut constituer un millésime intéressant avec un certain turn-over dans l’équipe, sous la direction d’un staff reconnu (Laussucq/Auradou).
VEN
01
AOUT
2014
19H00
US-TYROSSE
STADE MONTOIS